Des millions d’enfants sont atteints du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) partout dans le monde. Même si les gouvernements et l’industrie pharmaceutique investissent des millions dans la recherche sur cette maladie, il reste encore beaucoup à apprendre. En effet, le domaine du TDAH est très controversé. La prévalence, les causes et même la définition la plus élémentaire du TDAH continuent d’alimenter des débats orageux au sein de la communauté médicale.

La première étape pour aider votre enfant à surmonter le TDAH est de comprendre de quoi il en retourne. En vous renseignant, vous découvrirez qu’il existe deux perspectives différentes sur le traitement du TDAH.

La première perspective, endossée par la médecine occidentale traditionnelle, explique que le TDAH est un trouble de croissance causé par un débalancement des substances chimiques du cerveau. Ce trouble se manifeste par des symptômes d’hyperactivité, d’impulsivité et d’inattention. Une fois qu’un diagnostic reposant sur ces symptômes est posé, on prescrira à l’enfant des médicaments contre le TDAH. Si ce dernier est chanceux, on pourra également le soumettre à une thérapie du comportement. Tous les enfants sont considérés, à toutes fins pratiques, identiques, puisqu’ils reçoivent tous le même diagnostic. Par conséquent, ils subissent tous le même traitement. Le but de cette perspective est donc de soigner le trouble et non l’enfant.

La deuxième perspective, représentée par la solution Sansritalin, pose un regard alternatif sur cette maladie, ses causes et son traitement. Cette perspective est plus holistique que la première et est davantage centrée sur l’individu atteint plutôt que sur le trouble en tant que tel.

Au lieu de traiter seulement les symptômes du TDAH à l’aide de médicaments comme le fait la médecine, la solution Sansritalin perçoit le TDAH comme un « trouble spectral ». En effet, le TDAH est une maladie qui affecte chaque enfant différemment. Tous exhibent des problèmes et des forces particulières, ce qui requière une solution unique, taillée sur mesure pour les besoins de chacun. Selon la solution Sansritalin, bien que des millions d’enfants aient reçu le même diagnostic de TDAH, chacun d’entre eux rencontre sa propre panoplie de difficultés. La solution Sansritalin concède que l’hérédité prédispose certains enfants à souffrir du TDAH. Cependant, le TDAH ne dépend pas simplement d’un débalancement des substances chimiques du cerveau. Ce trouble est ultimement causé par un amalgame complexe de facteurs environnementaux interagissant avec un profil génétique particulier, causant des débalancements dans le corps et le cerveau. Ces débalancements finissent par affecter certains circuits du cerveau et les rendent défectueux, causant ainsi les symptômes et le comportement caractéristiques du TDAH. C’est pourquoi certains enfants atteints du TDAH sont très hyperactifs et ne peuvent tenir en place, alors que d’autres sont simplement plus distraits et négligents que la moyenne. C’est la raison pour laquelle deux enfants souffrant du TDAH ne sont jamais identiques.

Vous avez peut-être déjà entendu que certains médicaments contre le TDAH, comme le Ritalin, sont conçus pour agir sur les neurotransmetteurs du cerveau afin de rétablir momentanément le débalancement des substances chimiques. Vous êtes peut-être aussi au courant du débat entourant l’utilisation du Ritalin en tant que médicament « miracle » contre toute forme de TDAH. Alors que l’approche médicale ne considère que la médication comme principale (et parfois seule) solution pour traiter le TDAH, la solution Sansritalin accorde une plus grande importance à la compréhension de l’historique médical de l’enfant, de son environnement et de son lot de symptômes particuliers avant de suggérer des modifications à son mode de vie. La recherche a démontré qu’un des éléments causant le TDAH est un manque de nutriments essentiels, comme les acides gras Omega-3, ainsi qu’un surplus d’aliments que le corps ne digère pas bien. Un aspect central de la solution Sansritalin est donc l’apport de ces nutriments essentiels et la détoxication du corps, sans l’utilisation de médicaments. L’utilisation du Ritalin et autres médicaments similaires en tant que « traitement » contre le TDAH est une approche inadéquate, puisqu’elle ne tient pas compte des autres facteurs non chimiques qui peuvent aggraver cette maladie.

Au final, le TDAH n’est qu’une étiquette apposée par la médecine occidentale traditionnelle à un manuel complet de comportements. Si l’on considère le TDAH comme une manifestation du débalancement entre le corps de l’enfant, son esprit et son environnement, nous pouvons lui proposer un traitement naturel et efficace. Ce traitement améliorera le comportement et les performances académiques de votre enfant, sans danger de dommages à long terme et d’effets secondaires sérieux apportés par les médicaments.