Archives mensuelles : février 2012

Remèdes naturels contre le TDAH – Le calcium

La plupart des gens ignorent que des carences en nutriments peuvent engendrer ou exacerber les symptômes du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité. Un médecin vous expliquerait que des débalancements au niveau des neurotransmetteurs du cerveau sont la cause des symptômes d’hyperactivité, d’impulsivité et d’inattention reliés au TDAH. Cependant, ce qu’il ne vous dirait pas, c’est que la production des neurotransmetteurs du cerveau est directement influencée par la quantité de nutriments et de minéraux présents dans l’organisme de votre enfant. Le calcium, entre autres, joue un rôle important dans la production de neurotransmetteurs, dans l’absorption des vitamines et dans la digestion des enzymes. Le calcium que l’on consomme est majoritairement pour nos os, ce qui n’en laisse que 1 % pour le cerveau et les autres fonctions corporelles. Un enfant a besoin d’environ 800 à 1000 mg de calcium par jour. Toutefois, lorsque ce dernier en consomme une quantité moindre, il ou elle pourrait souffrir d’irritabilité, de troubles du sommeil, d’articulations douloureuses, de picotements dans les jambes et d’inattention.

L’une des façons de découvrir si une carence en calcium peut être la responsable des problèmes de votre enfant est de faire une analyse sanguine. Malheureusement, peu de médecins traditionnels prendront le temps de chercher la cause du problème. La plupart d’entre eux s’empressent de prescrire des médicaments avant de vous pousser hors de leur bureau. De plus, un médecin ne ferait que demander une analyse mesurant le niveau de calcium dans le sang. Par contre, cette analyse ne mesure pas le niveau de calcium dans les tissus. C’est pourquoi une analyse des nutriments présents dans le sang, effectuée sur la membrane cytoplasmique des globules rouges, est beaucoup plus exacte.

Une carence en calcium se corrige facilement en incorporant davantage d’aliments riches en calcium à l’alimentation de votre enfant. Cependant, attendez avant de le bourrer de lait et d’autres produits laitiers! Des recherches démontrent en effet que les enfants atteints du TDAH sont sensibles à la caséine, une protéine que l’on retrouve dans le lait. La structure de la caséine est complexe, ce qui la rend difficile à digérer. Lorsque la caséine n’est que partiellement digérée, elle produit un effet toxique sur le corps, similaire à la morphine, qui peut déclencher les symptômes du TDAH.

Les publicités du lait semblent insinuer que le lait et les produits laitiers sont les seules sources de calcium. Toutefois, beaucoup d’aliments sans caséine sont également riches en calcium. Tentez d’incorporer davantage de ces aliments (qui ne sont pas des produits laitiers) aux repas de votre enfant :

Légumes

Brocoli

Épinards

Feuilles de navet

Choux

Feuilles de chou vert

Cresson

Bok choy

Choux de Bruxelles

Algues

Gombo

 

Noix et légumineuses

Pois

Arachides

Amandes

Soja

Petits haricots blancs

Graines de sésame non décortiquées

Fèves blanches

 

Poissons et fruits de mer

Sardines

Saumon rose

Maquereau

Crevette

 

Autres aliments

Tofu

Maïs

Tortillas de maïs

Mélasse

 

Si vous choisissez de limiter l’apport en calcium à l’alimentation de votre enfant à des sources autres que des produits laitiers (à cause de l’intolérance à la caséine), vous devrez peut-être lui fournir des suppléments de calcium, puisque ces aliments pourraient ne pas suffire à combler l’apport quotidien qui lui est recommandé. Celui-ci devrait être de 800 à 1000 mg par jour pour les enfants de moins de 10 ans, et d’environ 1200 mg pour les adolescents.

Choisissez un format absorbable de calcium et magnésium, puisque ces deux suppléments devraient toujours être consommés dans un ratio de 1,5 à 2 parts de calcium pour 1 part de magnésium (à moins que des analyses aient révélé de sérieuses carences en magnésium). Tâchez de consommer le plus de calcium possible via votre alimentation, car vos suppléments ne devraient pas dépasser plus de 600 à 800 mg. Finalement, optez pour le citrate de calcium, car ce format s’absorbe facilement.

Gérer le TDAH de votre enfant à l’aide de quelques ajustements à son alimentation est une solution à long terme plus efficace que la solution rapide offerte par les médicaments. Demandez les conseils d’un nutritionniste afin d’élaborer un régime riche en calcium pour votre enfant atteint du TDAH, ou investissez dans la solution Sansritalin afin de r

Remèdes naturels contre le TDAH – Le fer


La carence en fer est l’une des carences nutritionnelles les plus communes au monde. Aux États-Unis seulement, entre 8 et 13 % des écoliers en souffrent. La plupart des parents savent qu’une carence en fer peut causer de l’anémie, mais ils ignorent qu’elle peut également déclencher le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité. En fait, certaines études ont démontré que jusqu’à 75 % des enfants atteints du TDAH ont des problèmes avec le métabolisme du fer. Le fer est une coenzyme nécessaire à la synthèse des neurotransmetteurs et est responsable de la régulation de la dopamine. Ces fonctions expliquent donc le lien entre une carence en fer et les problèmes neurologiques comme la dépression, la mauvaise mémoire et les symptômes du TDAH.

Des études ont montré qu’un pourcentage élevé d’enfants atteints du TDAH présentent une carence en fer, et qu’y suppléer aide à diminuer certains des symptômes de l’hyperactivité, de l’impulsivité et de l’inattention. Deux études effectuées en Israël ont évalué les effets à court terme des suppléments de fer sur le comportement des enfants souffrant du TDAH. Après que ces derniers aient reçu des suppléments de fer pendant 30 jours, leurs parents et leurs enseignants ont noté que leur comportement était moins hyperactif qu’auparavant. Il semble que les enfants souffrant du TDAH de type hyperactif sont plus enclins à présenter des carences en fer que les enfants des autres types. Il se peut donc que votre enfant ait un plus grand besoin en fer que la normale. Le problème est que vous ne pouvez pas donner des suppléments de fer à votre enfant à moins d’être sur qu’il en présente une carence.

Même si le fer est important pour plusieurs fonctions chimiques, un trop grand apport en fer peut être dommageable pour l’organisme. Le fer se présente sous deux formes : la forme ferrique, où les atomes de fer se lient à trois électrons, et la forme ferreuse, où les atomes de fer se lient à deux électrons. Puisque le fer peut facilement passer d’une forme à l’autre, il est une composante essentielle de l’hémoglobine, la protéine des globules rouges transportant l’oxygène. Toutefois, sa capacité à changer de forme en fait aussi un oxydant. Lorsque des atomes de fer ne sont pas liés à l’hémoglobine et à d’autres protéines-support, ils voyagent librement à travers le corps et peuvent endommager les tissus. Encore pire : la majorité du fer présent dans l’organisme est recyclée, car le système excréteur élimine difficilement l’excès de fer. Cet aspect signifie que s’il y a un excès de fer dans le corps, il y restera très longtemps, ce qui peut empirer les problèmes neurologiques ou en causer de nouveaux.

Si vous suspectez que votre enfant atteint du TDAH présente une carence en fer, faites-lui subir une analyse minérale sanguine ou un test de ferritinémie. Tous deux peuvent déterminer la quantité de fer emmagasinée dans l’organisme. Si une carence est trouvée, on peut la traiter en ajoutant davantage d’aliments riches en fer à son alimentation. Optez pour des aliments contenant du fer héminique, comme la viande, le poisson et la volaille. Ce dernier est mieux absorbé par l’organisme que le fer non-héminique, que l’on retrouve dans les grains entiers, les légumineuses et les aliments enrichis en fer. D’autres aliments riches en fer incluent les palourdes, les sardines, le foie, les épinards, les abricots, les dattes, le soja et les pruneaux. Avant d’ajouter des aliments riches en fer à l’alimentation de votre enfant, consultez un nutritionniste afin de vous assurer que vous ne lui donnerez pas plus de fer que la dose quotidienne recommandée pour son groupe d’âge, c’est-à-dire entre 8 et 10 mg.

Remèdes naturels contre le TDAH – Le magnésium

Le problème auquel la plupart des enfants souffrant du TDAH sont confrontés est que leurs médecins limitent leurs possibilités de traitement aux médicaments seulement et n’explorent pas les remèdes alternatifs qui peuvent souvent corriger les causes sous-jacentes de leur trouble. Ce manque d’interventions thérapeutiques appropriées est très grave et peut engendrer des conséquences neurologiques et des problèmes de santé à long terme, provoqués par les sources de ce trouble et par les effets secondaires de ses médicaments.

Des recherches ont démontré qu’une mauvaise alimentation et des carences en nutriments influencent l’apparition du TDAH chez les enfants. L’un des éléments déclencheurs les plus communs est la carence en magnésium. Le magnésium est l’un des minéraux les plus abondants dans le corps. 50 % de ce dernier se situe dans les os et l’autre 50 % aide plus de 300 réactions chimiques dans l’organisme. Quelques-unes des fonctions primaires du magnésium incluent :

  • Le maintient des fonctions normales des muscles et des nerfs;
  • La préservation des os;
  • La préservation d’un rythme cardiaque stable;
  • L’aide au système immunitaire;
  • La régulation de la pression artérielle et de la glycémie.

Par-dessus tout, considérez le magnésium comme le « minéral relaxant ». C’est en effet un puissant relaxant naturel qui soulage le stress et aide à se détendre. Malgré tous ces bénéfices, plus de la moitié des enfants ne consomment pas la dose quotidienne de magnésium recommandée.

Une carence en magnésium survient si l’enfant souffre d’hyperperméabilité intestinale (l’incapacité du tractus gastro-intestinal à absorber les nutriments) ou s’il a une carence ou un apport insuffisant en calcium (le magnésium étant biologiquement inter-relié au calcium). La plupart du temps, c’est le manque de magnésium dans les repas quotidiens qui cause cette carence. L’alimentation occidentale typique se compose d’aliments traités, de produits de farine blanche et de sucre raffiné. Tous utilisent une grande partie des réserves de magnésium de l’organisme. Il n’est donc pas étonnant que les premiers symptômes d’une carence en magnésium soient très similaires à ceux tu TDAH : l’irritabilité, la mauvaise mémoire, l’incapacité à apprendre, la confusion, les maux de tête, l’anxiété, l’insomnie et l’hypersensibilité aux bruits.

Heureusement, le traitement d’une carence en magnésium est très simple. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’ajouter davantage d’aliments riches en magnésium à l’alimentation de votre enfant, ou de lui en fournir des suppléments. Les meilleures sources de magnésium sont les légumes verts (comme les épinards, le brocoli et la laitue), car le magnésium est l’atome de base entrant dans la composition de la chlorophylle, le pigment responsable de la coloration verte des feuilles. Les noix, les graines et les grains entiers non raffinés sont également de bonnes sources de magnésium. D’autres aliments riches en magnésium incluent le thon, le flétan, les haricots noirs, la mélasse, le tofu, les huîtres et les pétoncles. Réduisez ou éliminez complètement les aliments traités et les sucres raffinés, puisque ceux-ci ne feront qu’empirer la carence en magnésium.

Si l’alimentation de votre enfant ne contient pas assez de magnésium, ce qui est très probable, vous pouvez la compléter avec des multivitamines ou des suppléments de magnésium. Si vous optez pour les suppléments, assurez-vous qu’ils fournissent la dose quotidienne de magnésium recommandée pour les enfants :

  • De 1 à 3 ans : 80 mg;
  • De 4 à 8 ans : 130 mg;
  • De 9 à 13 ans : 240 mg;
  • Garçons de 14 à 18 ans : 410 mg;
  • Filles de 14 à 18 ans : 360 mg.

Plusieurs études ont démontré que les suppléments de magnésium sont très bénéfiques pour les enfants atteints du TDAH. Votre enfant devrait en consommer une quantité en milligrammes égale à 6 fois sont poids en kilogrammes. Donc, si votre enfant pèse 40 kg, il devrait consommer 240 mg de magnésium. Optez pour un format de magnésium facilement absorbable, comme le glycérophosphate de magnésium ou le glycinate de magnésium. Évitez le carbonate de magnésium, le sulfate de magnésium et l’oxyde de magnésium, puisqu’ils s’absorbent difficilement et peuvent causer de la diarrhée s’ils sont consommés en grande quantité. (Notez que le sulfate de magnésium, qu’on appelle aussi sel d’Epsom, est une poudre qu’on peut ajouter à l’eau du bain pour de grands effets apaisants.)

Plusieurs études montrent que chez les enfants atteints du TDAH et souffrant d’autisme, le magnésium est plus efficace s’il est pris en combinaison avec la vitamine B6.

Comme toujours, n’hésitez-pas à consulter un praticien holistique ou à vous renseigner sur notre solution Sansritalin afin de recevoir de plus amples informations.