Causes du TDAH – Les allergies alimentaires

Saviez-vous que les allergies, les sensibilités et les intolérances alimentaires peuvent causer ou aggraver le TDAH?

Bien que le rôle joué par les allergies alimentaires soit vivement débattu auprès des experts en la matière, les preuves sont très évocatrices. En effet, une recherche a prouvé, hors de tout doute, que les allergies alimentaires peuvent déclencher des problèmes d’attention et d’hyperactivité chez les enfants en perturbant leur rythme cérébral. Les allergies alimentaires accélèrent le système nerveux ou le ralentissent, ce qui peut déclencher les symptômes principaux de l’hyperactivité, de l’impulsivité ou de l’inattention.

Les allergies alimentaires peuvent également expliquer certains des autres problèmes éprouvés par un enfant atteint du TDAH, tels l’eczéma, l’asthme et les problèmes de sommeil. Même si pratiquement n’importe quel aliment peut déclencher une réaction allergique, on retrouve, parmi les plus communs : les produits laitiers (la caséine), les produits du blé (le gluten), les œufs, le chocolat, les agrumes (spécialement les oranges), le soja, la levure et le sucre raffiné.

Vous serez confrontés à deux obstacles majeurs si vous tentez de découvrir si le TDAH de votre enfant est déclenché par des allergies alimentaires. Premièrement, la plupart des médecins ne considèrent même pas les allergies alimentaires en tant que facteur potentiel et passent directement à l’étape des médicaments. Deuxièmement, les allergies alimentaires ne se détectent pas facilement par les tests d’allergies traditionnels, qui mesurent des niveaux de molécules appelées IgE (immunoglobulines E). Si un enfant est allergique aux piqûres d’abeilles, il (elle) éprouvera immédiatement une réaction à chaque fois qu’il (elle) sera piqué(e) par une abeille, et son sang produira de l’IgE. Toutefois, les allergies alimentaires n’entraînent pas de réactions immédiates. En effet, il faut parfois attendre jusqu’à 72 heures avant l’apparition des symptômes, ce qui les rend difficiles à diagnostiquer. Les allergies alimentaires ne haussent pas le niveau de IgE, mais bien celui d’une autre molécule appelée IgG (immunoglobuline G). Par conséquent, afin de les diagnostiquer, vous aurez besoin d’un test spécial qui n’est pas souvent effectué par les médecins traditionnels.

Afin de comprendre le lien entre les allergies et le TDAH, comparez l’enfant allergique à un baril. Tant que le baril n’est rempli que partiellement, les symptômes ne se manifesteront pas. Cependant, plusieurs choses peuvent le remplir. Par exemple, supposons que votre enfant est sensible aux oranges, au chocolat et aux chats. Tant qu’il ne fait que boire du jus d’orange ou qu’il ne fait que jouer avec le chat, le baril ne sera rempli que partiellement. Mais, si une journée il boit du jus d’orange au dîner, mange une tablette de chocolat pour dessert et va ensuite jouer avec le chat, la combinaison de tous ces allergènes fera déborder le baril, et les symptômes apparaîtront.

Plusieurs tests peuvent vous aider à déterminer si les allergies alimentaires influencent le TDAH de votre enfant. Ceux-ci incluent des tests musculaires à l’aide de la kinésiologie appliquée, ainsi que des analyses sanguines spéciales pouvant détecter les réactions allergiques à retardement. En fait, les tests d’allergies alimentaires sont l’une des premières étapes de la solution Sansritalin. Si la présence d’allergies alimentaires est confirmée, nous vous recommandons de retirer les aliments impliqués de l’alimentation de votre enfant pour au moins un mois, afin de pouvoir observer une différence (dans certains cas, plus longtemps encore pour la caséine et le gluten).

Éliminer certains aliments peut parfois s’avérer difficile. D’autres membres de votre famille ou même votre médecin vous poseront peut-être problème. De plus, il est parfois ardu de s’assurer que votre enfant ne consomme pas d’aliments défendus. Il est en effet très facile de recevoir un biscuit de grand-maman ou d’un ami à la récréation. C’est pourquoi nous employons également des techniques de désensibilisation dans la solution Sansritalin.