Peu de gens savent que des symptômes du TDAH sont souvent provoqués par des allergies à la poussière, au pollen, à certains produits chimiques et par des allergies alimentaires. Se pourrait-il qu’une allergie non-diagnostiquée soit responsable de l’hyperactivité, de l’inattention ou du comportement violent de votre enfant? Voici donc cinq signes révélateurs d’une allergie chez votre enfant.

  1. Des poches ou des cernes sous les yeux donnant l’impression que votre enfant est constamment épuisé. Certaines allergies provoquant des démangeaisons à l’œil peuvent être à l’origine de ces cernes noirs, causés par le grattement ou le frottement autour de la région concernée. Les enfants souffrant du rhume des foins ont souvent des taches apparentes sous les yeux au plus fort de la saison de l’allergie. Certaines allergies alimentaires peuvent également être la cause de ces cernes.
  2. Lèvres sèches et gercées. Selon la médecine chinoise, les lèvres font partie du système digestif. La lèvre supérieure est reliée à l’estomac, et la lèvre inférieure, aux intestins. Si les lèvres de votre enfant sont sèches et gercées, il pourrait s’agir d’une réaction allergique à un aliment. C’est également un symptôme de chéilite, une réaction allergique provoquée par certains ingrédients dans les produits pour les lèvres, les dentifrices ou les rince-bouches.
  3. Oreilles rouges ou brûlantes. Cette réaction allergique survient très rapidement, pas moins de quinze minutes après qu’un enfant ait ingéré une substance allergène. Les oreilles peuvent demeurer rouges ou brûlantes pendant plus de trente minutes. Les aliments les plus communs provoquant cette réaction incluent le lait, les produits laitiers et le blé.
  4. Transpiration des pieds. Le foie est l’organe chargé de la filtration et de l’élimination des toxines. Lorsqu’il est surchargé, il va souvent excréter les déchets par les pieds. Lors d’une réaction allergique, le foie doit traiter une quantité excédentaire de substances nocives, d’où la transpiration des pieds.
  5. Tri des aliments. Un enfant souffrant de plusieurs allergies alimentaires sera porté à trier ses aliments. Fait intéressant : l’aliment favori de l’enfant est souvent celui qui déclenche la réaction allergique. De plus, les enfants sont souvent plus hyperactifs ou plus désagréables qu’à l’habitude après avoir ingéré leur aliment favori.

Des analyses de sang spécifiques peuvent déterminer si votre enfant souffre bel et bien d’allergies non-diagnostiquées. Si les tests d’allergies sont positifs, le traitement du TDAH fera en sorte d’éliminer la source de l’allergène ou de désensibiliser l’enfant à l’allergène.

Il est un peu plus difficile de détecter des allergies alimentaires. Même si une analyse de sang peut confirmer une réaction allergique, elle ne peut pas identifier l’aliment précis l’ayant déclenchée. La seule façon de le découvrir est de soumettre votre enfant à une diète rotative, un régime spécifique nécessitant l’évitement d’un certain groupe alimentaire pour trois à cinq jours. Supposons par exemple que, le premier jour, les repas de votre enfant contenaient du blé ou des produits du blé. Ceux-ci devront donc être évités pour les cinq prochains jours. Le but de la diète rotative est de laisser le système immunitaire se débarrasser des substances allergènes, ce qui vous permettra d’identifier l’aliment ayant provoqué la réaction allergique. Il est facile de le reconnaître en observant les changements dans le comportement ou la personnalité de votre enfant. Aussitôt l’aliment coupable identifié, celui-ci doit être évité pour un mois avant d’être tranquillement réintroduit, de façon à ce que votre enfant en soit éventuellement immunisé.