Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, comme son nom l’indique, est caractérisé par une incapacité à se concentrer, des tendances impulsives et un comportement hyperactif. Il serait donc logique que les symptômes du TDAH soient des dérivés de ces trois principaux symptômes. Toutefois, des études démontrent que les enfants atteints du TDAH éprouvent également une large gamme de problèmes de santé et des difficultés outre les symptômes principaux. Ceci prend tout son sens lorsqu’on se distancie de l’idée que les symptômes constituent le principal problème du TDAH et que l’on considère cette maladie comme la manifestation d’un débalancement corporel sous-jacent. Les principaux symptômes du TDAH diffèrent d’une personne à une autre, mais on peut s’attendre à rencontrer ces cinq autres symptômes chez une personne atteinte du TDAH :

Allergies alimentaires

Plusieurs personnes souffrant du TDAH sont intolérantes à certains aliments. Des études prouvent que des aliments comme le gluten (dérivé du blé), la caséine (dérivée du lait) et les additifs artificiels modifient le rythme cérébral lorsqu’ils sont ingérés, ce qui peut être la cause de l’inattention et de l’hyperactivité. Ces allergies alimentaires ne peuvent pas être détectées par les analyses médicales traditionnelles parce qu’elles fonctionnent par le biais d’un mécanisme différent. Pour les repérer, on doit subir un test spécialisé effectué par un docteur holistique, formé en médecine fonctionnelle ou nutritionnelle.

Problèmes de sommeil

Les enfants et les adultes souffrant du TDAH éprouvent de la difficulté à s’endormir, à rester endormis ou à se réveiller le matin. Bien qu’il n’existe aucune explication biologique reliant les problèmes de sommeil et le TDAH, les experts croient que l’insomnie peut être le reflet de l’esprit hyperactif. Les problèmes de sommeil peuvent également être causés par l’apnée du sommeil ou par des problèmes respiratoires. Non seulement l’apnée du sommeil cause-t-elle des problèmes aux fonctions exécutives du cerveau, mais elle dérègle aussi le cycle normal du sommeil.

Dépression et sautes d’humeur

Les personnes atteintes du TDAH traversent souvent des périodes de dépression et de sautes d’humeur. Certains experts croient que l’irritabilité et les sautes d’humeurs sont des conséquences du TDAH, alors que d’autres pensent que l’inattention est une conséquence des troubles d’humeur. Il est difficile de déterminer quel trouble cause l’autre, mais la dépression et le TDAH sont souvent co-morbides chez les enfants et les adultes.

Difficulté à se faire des amis

La difficulté à se faire des amis est plus une conséquence qu’un symptôme du TDAH, mais c’est un signe très révélateur chez les jeunes enfants. Les enfants atteints du TDAH ont de la difficulté à s’entendre avec leurs pairs parce que leur trouble provoque un retard du développement. Leur incapacité à attendre en ligne, à dominer leurs impulsions ou à faire attention à ce qu’ils disent les empêche également de forger des amitiés.

Problèmes de coordination motrice

Ce symptôme est surtout répertorié chez les enfants plutôt que chez les adultes. Bien que les raisons l’expliquant soient encore imprécises, les problèmes de coordination motrice apparaissent souvent chez les enfants et les adolescents atteints du TDAH. De plus, corriger la source des problèmes de coordination motrice semble, du même coup, éliminer les symptômes s’apparentant au TDAH.