Le stéréotype de l’enfant atteint du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité est un enfant qui a la bougeotte, qui est constamment agité ou qui ne cesse de courir. Une partie de ce stéréotype est vraie : le TDAH de type hyperactif est celui qu’on reconnaît le plus facilement parmi tous les sous-types de TDAH parce qu’il est la source de grandes frustrations pour les parents et les enseignants. Un enfant atteint du TDAH de type hyperactif semble incapable de rester immobile, est continuellement en train de remuer et a de la difficulté à s’entendre avec ses pairs et avec les figures d’autorité à cause de son comportement incontrôlable. Parmi les autres symptômes du TDAH de type hyperactif, on dénombre le bavardage excessif, l’incapacité à attendre son tour et des signes d’inattention comme les oublis fréquents et la tendance à perdre ses choses.

Qu’est-ce qui cause l’hyperactivité?

Des recherches démontrent que les garçons sont plus enclins que les filles à être atteints du TDAH de type hyperactif. Cependant, ce ne sont pas tous les garçons hyperactifs qui souffrent du TDAH. L’hyperactivité est un concept qui ne peut pas être facilement mesuré, car il est rattaché à plusieurs facteurs comme l’âge de l’enfant, son comportement avec ses pairs, et le seuil de tolérance de l’adulte envers l’hyperactivité. Plusieurs garçons parfaitement normaux ont été diagnostiqués à tord du TDAH et se font donc prescrire des médicaments simplement parce qu’ils semblent plus actifs que leurs pairs. Toutefois, l’hyperactivité peut être causée par de nombreux facteurs qui ne sont aucunement reliés au TDAH. Parmi ceux-ci, on retrouve des changements soudains dans la vie de l’enfant, des problèmes de santé sous-jacents comme une infection à l’oreille interne ou des carences en nutriments essentiels comme le magnésium et le zinc.

Traiter l’hyperactivité

Même si l’hyperactivité ne pointe pas nécessairement vers le TDAH, c’est un symptôme qu’il ne faut surtout pas ignorer. En effet, les enfants hyperactifs sont susceptibles d’être la cause d’accidents pouvant blesser leur entourage ou eux-mêmes et agissent sans réfléchir. Il existe plusieurs traitements pouvant corriger l’hyperactivité, comme un nouveau régime alimentaire, des modifications comportementales et des traitements spécialisés comme le neurofeedback. Cependant, il est important de faire examiner votre enfant par un professionnel de la santé qualifié avant de lui administrer n’importe quel traitement ou médicament. Comme il l’a été souligné précédemment, il existe plusieurs causes d’hyperactivité, et chacune d’entre elle devrait être considérée, de façon à ce que votre enfant reçoive les soins adéquats.

En résumé

Ce n’est pas parce que votre enfant est un peu plus actif et agité que les autres qu’il ou elle souffre nécessairement de TDAH. Au contraire, vous pourriez même découvrir que son comportement se situe tout à fait dans la normale. Par contre, si votre enfant est diagnostiqué du TDAH, il serait intéressant de considérer une approche holistique, 100 % naturelle, comme méthode de traitement. De cette façon, il ou elle pourra vaincre ce trouble de façon saine et sécuritaire.