On pense souvent que quelqu’un souffrant du TDAH sera complètement étourdi et inattentif. Après tout, le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité se caractérise par un manque total de concentration et une incapacité à maîtriser son impulsivité. Cependant, si tel est le cas, pourquoi tant d’enfants atteints du TDAH passent-ils des heures devant les jeux vidéo ou la télévision? Ne devraient-ils pas plutôt courir d’un bout à l’autre de la maison?

Il est en effet normal pour beaucoup de personnes souffrant du TDAH d’être « hyperconcentrées » sur certaines tâches et activités. L’hyperconcentration réfère à un état de concentration intense. Bien qu’il ne soit pas inhabituel que quelqu’un soit si investi dans une activité qu’il en perde la notion du temps, les personnes atteintes du TDAH éprouvent une forme extrême d’hyperconcentration. Au lieu de dépenser leur énergie sur ce qui devrait être fait, les individus souffrant du TDAH ne se concentrent que sur ce qui les intéresse, comme les jeux vidéo, les sports, les livres, etc. Ils peuvent se sentir débordés lorsqu’ils tentent d’accomplir d’autres responsabilités ou encore éprouvent de la difficulté à effectuer des tâches qui ne les intéressent pas (les devoirs dans les matières qu’ils n’aiment pas, par exemple). Afin de s’adapter à cette situation, ils vont donc rêvasser, être dans la lune, ou retourner accomplir les activités qui les intéressent. Par contre, les personnes ne souffrant pas du TDAH peuvent exécuter des tâches inintéressantes sans pour autant s’en détourner ou être distraites. Elles peuvent gérer leur temps, équilibrer leurs responsabilités et se souvenir de leurs échéances, même accablées par la pression d’activités multiples.

L’hyperconcentration est une caractéristique du TDAH pouvant s’avérer positive. Si on l’exploite correctement, l’hyperconcentration peut être utilisée pour accomplir des devoirs ou des tâches ménagères. Par contre, si on n’y porte pas attention, l’hyperconcentration devient un désavantage. L’enfant peut en effet s’habituer à se concentrer uniquement sur les activités qui l’intéressent personnellement.

La solution est donc de trouver une activité productive qui tire parti de l’habileté d’hyperconcentration de l’enfant, et de l’utiliser pour l’aider à gérer les demandes de la vie quotidienne. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider.

  • Aidez votre enfant à s’intéresser à une compétence ou un talent particulier qui le fera s’épanouir, comme jouer d’un instrument de musique ou pratiquer un sport, par opposition à une activité n’impliquant qu’une participation passive, comme regarder la télévision.
  • Utilisez cet intérêt comme motivation pour accomplir d’autres tâches. Par exemple, si votre enfant aime la planche à roulette, planifiez-lui une période pour jouer dehors à condition qu’il ou elle finisse préalablement ses devoirs.
  • Retirez la télévision ou l’ordinateur de l’endroit où votre enfant étudie afin d’éviter les distractions.
  • Si votre enfant devient trop hyperconcentré lorsqu’il est devant la télévision ou l’ordinateur, limitez-en-lui l’utilisation. Vous pouvez également programmer une alarme qui « réveillera » votre enfant de son activité de façon à ce qu’il ou elle puisse retourner à la tâche à accomplir.