Les adultes souffrant du TDAH sont les cibles les plus faciles pour les annonceurs, les propriétaires d’entreprises et les grandes sociétés. L’individu moyen éprouve déjà de la difficulté à résister à l’envie de se jeter sur le dernier vêtement ou gadget à la mode ou n’importe quel autre objet qui attire son attention. Rajoutez à l’équation un TDAH incontrôlé, et vous pourriez vous enliser dans de graves dettes de cartes de crédit. Les adultes atteints du TDAH peuvent être un peu plus impulsifs que la moyenne et, dans certains cas, leur spontanéité peut s’avérer attachante ou même désirable. Cependant, lorsqu’il est question d’argent, l’impulsivité peut être plutôt dangereuse, particulièrement lors de soldes, où les prix réduits rendent les articles d’autant plus alléchants. Même si les achats impulsifs peuvent embourber votre petit appartement, le manque d’espace est le moindre de vos soucis. En effet, le magasinage impulsif est la principale cause derrière les dettes de cartes de crédit. Voici donc quelques conseils pouvant vous aider à maîtriser vos finances et votre tendance aux achats impulsifs :

Admettez que le magasinage impulsif est un problème

La première étape afin de changer votre comportement est d’admettre que vous avez un problème. Une façon de s’y prendre est de comparer vos dépenses à vos revenus. Combien de vos achats étaient impulsifs et combien étaient nécessaires? Dépensez-vous plus que vous gagnez? Une autre façon de voir la chose est d’observer la surface qu’occupent vos achats dans votre maison ou votre appartement. Les placards des acheteurs impulsifs sont souvent remplis de boîtes bourrées d’articles qu’ils n’ont jamais utilisés.

Débarrassez-vous de votre carte de crédit

… Ou du moins, laissez-la à la maison et n’emportez que de l’argent comptant lorsque vous magasinez. Bien que les cartes de crédit soient très pratiques, elles rendent plus facile l’achat impulsif d’un produit et permettent ainsi de ne se soucier du paiement que plus tard. Par contre, n’utiliser que de l’argent comptant lorsque vous magasinez limite vos dépenses à un montant maximal. Assurez-vous donc d’apporter le montant exact dont vous avez besoin. Magasiner avec de l’argent comptant vous dissuade également de dépenser de façon excessive parce que vous pouvez en ressentir la perte lorsque vous sortez l’argent de votre portefeuille.

Dressez vous une liste et respectez-la

Vous êtes probablement déjà tombés dans le piège d’acheter beaucoup plus que ce dont vous aviez besoin en allant au supermarché. Lorsque vous faites votre épicerie, ne partez-pas de la maison sans une liste. Respectez-la, quoi qu’il arrive.

Établissez une liste de vos dépenses

Vous pourrez peut-être réduire vos achats au minimum si vous vous confrontez à la réalité en listant vos dépenses. Notez combien vous avez besoin pour payer les frais fixes (le loyer, les commodités, l’épicerie et les autres factures diverses) et établissez votre budget de magasinage en conséquence.

Repoussez un achat le plus possible

« Que faire si je passe devant la vitrine d’un magasin et que je remarque un article auquel je ne peux résister? », vous demanderez-vous peut-être. La réponse est simple : ne vous arrêtez pas, retournez chez vous et repensez-y. Pouvez-vous vous permettre de l’acheter? En avez-vous vraiment besoin? Vous sera-t-il utile? Peu importe ce que vous faites, ne l’achetez pas sans y avoir longuement réfléchi.