Être joueur, bruyant et inattentif sont toutes des caractéristiques d’un enfant. Souvenez-vous en effet de votre propre enfance Tentez de vous remémorer un moment où vous écoutiez attentivement à l’église, sans pour autant avoir la bougeotte, ou un instant où vous ne rêvassiez pas lorsque vous étiez en classe. Tout porte à croire qu’il était probablement difficile pour vous de rester assis sans bouger et de vous comporter comme les grandes personnes. En fait, c’est normal pour un enfant d’être excité, énergique et d’être dans la lune. Cependant, quand ce genre de comportement empêche l’enfant de fonctionner normalement, il ou elle souffre peut-être de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, ou TDAH. Pourquoi certains enfants sont-ils atteints du TDAH alors que d’autres non? Existe-t-il vraiment un « type » d’enfant porté à souffrir du TDAH?

L’épidémiologie a prouvé qu’entre 5 et 10 % des enfants sont diagnostiqués du TDAH. En tant que parent, existe-t-il une façon de déterminer si votre enfant est à risque d’en être atteint?

En consultant des revues médicales, vous apprendrez que plusieurs études suggèrent que des facteurs génétiques sont responsables du TDAH. Une personne souffrant du TDAH a entre 75 et 91 % de chances de transmette des symptômes similaires à ses enfants ou à ses petits-enfants. Bien que les chercheurs ne soient pas parvenus à identifier un « seul gêne du TDAH », la science a démontré que la génétique y est pour quelque chose dans la transmission du TDAH. Cependant, cela ne signifie pas que la génétique est l’unique responsable du TDAH. En approchant le TDAH par la perspective de la solution Sansritalin, vous comprendrez que la génétique n’est en fait qu’une arme à feu chargée. Il en revient à l’environnement de l’enfant d’appuyer ou non sur la gâchette.

En tant que praticien de la méthode holistique, mon objectif est de comprendre les multiples facteurs, autres que la génétique, qui peuvent déclencher le TDAH. Ces facteurs sont ce que l’on appelle des « facteurs de risque ». Ils nous fournissent des indices afin de comprendre qui peut être atteint du TDAH et pourquoi.

Lorsqu’un enfant vient me consulter pour une évaluation, ma première démarche est de questionner ses parents sur son historique de croissance, ses antécédents familiaux, son environnement scolaire et familial, et même sur sa croissance prénatale et sa naissance. Par exemple, un enfant né d’une césarienne au lieu d’un accouchement naturel est plus à risque d’être éventuellement atteint du TDAH parce que ses réflexes neurologiques primitifs n’ont pas été activés comme ils l’auraient été lors d’un accouchement naturel. Des études scientifiques ont également prouvé qu’il existe un lien entre un enfant atteint du TDAH et la consommation d’alcool ou l’exposition à la fumée de cigarette durant la grossesse. Si la mère a été en contact avec des toxines lorsqu’elle était enceinte, comme le mercure provenant d’obturations à l’amalgame (plombages gris), une telle exposition pourrait avoir contribué à l’apparition du TDAH ou d’autres troubles d’apprentissage chez l’enfant.

Les enfants qui regardent beaucoup la télévision ou passent de nombreuses heures devant des jeux vidéo sont également très à risque d’être atteints du TDAH. Il ne faut cependant pas supposer que la télévision et le Nintendo sont la cause de cette maladie, mais ils contribuent à l’aggraver.

L’alimentation joue également un rôle important dans le déclanchement ou la prévention du TDAH. Plusieurs études ont démontré que les enfants atteints du TDAH manquent aussi de nutriments essentiels comme les acides Omega-3, le zinc, le fer et le magnésium. Les croustilles, les bonbons et d’autres aliments fabriqués industriellement, comme les pizzas congelées, sont produits en plus grande quantité qu’ils ne l’étaient auparavant, ce qui explique probablement pourquoi de plus de plus d’enfants sont diagnostiqués du TDAH. Malheureusement, les médecins gardent souvent sous silence le rôle que joue la nutrition dans l’aggravation du TDAH, et prescrivent rapidement du Ritalin au lieu de suggérer un changement complet des habitudes de vie.

Malheureusement, même s’il existe beaucoup de facteurs pouvant causer le TDAH ou contribuer à son apparition, il est impossible de prédire qui en souffrira ou non. Ce que vous pouvez faire, en tant que parent, c’est de connaître et comprendre les multiples facteurs qui peuvent déclencher le TDAH et adhérer à un mode de vie qui les réduira le plus possible.